Home

Les bons gestes pour récompenser son chat.

Si l’on parle souvent de la récompense chez le chien, il est bien plus rare d’évoquer ce sujet en ce qui concerne le chat. Pourtant, cela peut aussi avoir son effet positif sur nos félins.

Contrairement aux chiens, les chats n’ont pas spécialement à cœur de faire plaisir à leurs maîtres, d’où la difficulté de les « éduquer ». En revanche, ils peuvent tout à fait leur obéir… s’ils y voient un intérêt. Votre rôle consiste donc à trouver la ruse, l’astuce qui sera suffisamment intéressante aux yeux de votre chat pour qu’il répondre à un ordre.

Friandise et jeu
Chez la plupart des chats, rien n’a plus d’intérêt que la nourriture. Armez-vous donc d’une friandise, et vous pourrez constater à quel point vous deviendrez tout à coup persuasif.

Pour les chatons, la récompense peut prendre la forme de jeux. Une canne à plumes ou tout autre jouet peut représenter une grande source de joie pour eux – ainsi que pour les chats adultes très joueurs. Le jeu est également une récompense alternative chez les chats en surpoids, qui ne devraient pas trop abuser des bonnes choses…

La récompense, en situation concrète
Mais quand récompenser son chat ? Bien sûr, il faut que l’occasion s’y prête. On ne doit pas passer ses journées à donner des friandises à son chat. En revanche, lorsque celui-ci effectue une bonne action, vous pouvez le récompenser pour le féliciter. Vous l’encouragez ainsi à reproduire ce comportement.

Par exemple, si votre chat est monté sur la table pour voler de la nourriture et que vous voulez l’en faire descendre, vous pouvez dévier son attention sur quelque chose d’intéressant plutôt que de le punir ou de l’effrayer (renforcement négatif). Montrez-lui alors une autre source de motivation, un jeu ou une friandise, afin de lui faire comprendre en douceur ce que vous attendez de lui.

De même, lorsque votre chat se laisse brosser ou qu’il vous rapporte un jouet, vous pouvez tout à fait le récompenser à l’aide d’une friandise ou d’une caresse. N’hésitez pas à prendre une voix douce : votre chat y est sensible !

Et la punition ?
Dans le cas où votre chat ferait une bêtise ou ne vous obéirait pas, la punition n’est pas une solution. Vous pouvez tenter de l’effrayer à l’aide d’un pulvérisateur d’eau ou en faisant du bruit, mais cela risquerait d’altérer votre relation. Mieux vaut donc privilégier le renforcement positif, dans la mesure du possible. Si vous rencontrez des problèmes avec votre chat, vous pouvez enfin demander conseil à un vétérinaire ou consulter un comportementaliste félin.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *